Interviews

Je cherche la perfection en…


Zizou, 28 ans, cuisinier

Qui êtes-vous Zizou ?

Je suis un jeune Algérien qui habite à Paris depuis 6 ans. Je suis cuisinier de profession. Je suis quelqu’un de très calme, je sais d’où je viens et où je vais.

Comment trouvez-vous Paris ?

Paris est une belle ville, mais il faut s’adapter au climat : j’ai grandi avec le soleil et la Méditerranée, ici je me retrouve sous le ciel gris, et c’est compliqué.

Quel genre d’enfant étiez-vous ?

J’étais le plus calme et le plus malin. Les apparences sont trompeuses : quand tu me vois de loin, tu te dis juste « C’est le plus calme de tous », mais derrière je faisais mes affaires.

Qu’est-ce que vos profs pensaient de vous ?

Mes profs pensaient que j’étais un bon élève. J’ai un très bon souvenir de l’école, dommage qu’il n’y ait pas de marche arrière possible vers cette vie-là.

Enfant, quel métier rêviez-vous de faire ?

Petit, je rêvais que dans le futur nous serions médecins, pilotes, architectes, ingénieurs… mais la vie en a décidé autrement et il faut faire face à la réalité. Moi je suis doué pour la cuisine, la pâtisserie, la boulangerie, j’avais une petite attirance et une facilité dans ces domaines et j’apprenais vite en cuisine. Je viens d’avoir mon diplôme de boulangerie-pâtisserie et maintenant  je fait ça par amour du métier : j’ai trouvé ma voie et je me sens bien en faisant ce travail.

Quel sont vos objectifs à long terme ?

Je cherche la perfection en cuisine, et pourquoi pas à ouvrir mon propre restaurant. Je suis en train de m’orienter dans diverses voies, mais toujours dans la cuisine. J’aimerais bien créer un plat, un gâteau, ou encore mélanger divers produits culinaires français avec des plats algériens de chez moi, voire aussi combiner ce que j’ai appris ici en France avec la cuisine asiatique. J’aimerais que les gens puissent reconnaître mon empreinte culinaire.

Si vous n’étiez pas devenu cuisinier, qu’auriez-vous fait d’autre ?

Peut être footballeur ! (rires)

Si vous aviez quelque chose à changer dans votre travail, qu’est-ce que serait ? 

Le paiement en retard des salaires… C’est un vrai problème.

Que représente pour vous le mot liberté ?

La paix, et être libre de s’exprimer comme on veut.

Êtes-vous libre ?

Oui, mais pas a cent pour cent libre : financièrement, je ne le suis pas.

Comment faites-vous pour vous évader ?

Je pense à autre chose…

Que pensez-vous de tous ces réseaux sociaux ?

Il y a des points positifs et négatifs : le côté positif c’est qu’on peut « voyager » dans ce monde sans se perdre, et aller où l’on veut ; le côté négatif c’est qu’on se sent surveillé, et on se sent dépendant des réseaux sociaux.

Que pensez-vous des sites de rencontre ?

Franchement, je ne les ai pas encore essayés pour savoir ce que ça donne… Mais je pense que c’est un plus : j’ai des amis qui se sont mariés et rencontrés sur des sites de rencontre, ils ont eu des enfants. Le bémol c’est que tout est devenu payant pour les mecs. Mais je pense que c’est vraiment bien pour les gens timides.

Quel est le secret de la longévité du couple ?

L’amour, le respect, l’honnêteté. Il ne faut pas se cacher les choses, il faut tout se dire même si ça fait mal. Personnellement je préfère tout savoir, au lieu qu’on fasse des choses dans mon dos que j’apprendrai un jour. C’est a moi de voir si j’accepte ou pas, et c’est beaucoup mieux ainsi.

 

 

Categories
Interviews

Leave a Reply