Interviews

Toutes les relations ne sont pas…

Olivier, 23 ans, barista parisien

D’où venez-vous ?

Tout droit du ventre de ma mère ! Si tu veux connaitre mes origines, je viens du Sri-Lanka et je suis né en France.

Êtes-vous dans une démarche d’analyse ?

Très souvent sans m’en rendre compte. Je suis de nature très pensive.

Quel genre d’enfant étiez-vous ?

Loin de ce que je suis aujourd’hui : j’étais très calme, timide, effacé… même s’il y a encore du chemin à faire, on peut dire que j’ai changé.

Les mots avaient-ils une place dans votre enfance ?

Pas spécialement. Je les gardais souvent pour moi, j’étais assez introverti — je le suis toujours un peu.

Que pensez-vous du mot liberté ?

Tu poses beaucoup de questions ! (rires) Faire ce qu’on a envie de faire sans barrière, qu’elle soit financière ou psychologique. Ne pas se soucier de ce que les gens pensent et ne pas avoir peur de faire ce que l’on veut.

Pensez-vous que toute vérité est bonne à dire ?

Absolument pas. Je pense que toutes les vérités ne sont pas bonnes à prendre. Pour mieux avancer dans la vie, il y a des choses qu’il vaut mieux ignorer.

L’avis des autres ne vous gâche-t-il pas la vie ?

C’était le cas avant, mais de moins en moins au fil des années. Je me sens plus libre.

Quel est votre modèle, ou la personne qui vous influence le plus ?

Je n’ai pas vraiment de modèle, il n’y a pas une personne qui m’influence plus qu’une autre, tout le monde peut avoir une influence sur moi tant qu’elle est positive. J’essaie d’apprendre des autres pour corriger mes propres défauts.

Pensez-vous être unique ?

Non, d’ailleurs je pense que c’est un peu narcissique de se croire unique. On croit l’être mais on ne l’est pas, il y a des gens qui peuvent beaucoup nous ressembler, seulement on ne les a pas forcément croisés sur notre chemin. Nous ne sommes pas uniques, pas autant que nous aimerions le croire en tout cas.

Qui est Olivier aujourd’hui ?

Un charmant blond aux yeux bleu visiblement ! (rires) Je dirais que j’ai deux facettes assez opposés, l’une où je peux être assez sérieux, pensif et l’autre très second degré ; j’aime faire preuve d’autodérision pour faire rire ceux qui m’entourent, quitte à passer pour un idiot… Sinon j’ai toujours été assez rêveur, c’est un bon moyen de s’évader. Je peux aussi me montrer un peu idéaliste par moments.

Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?

Dans 10 ans j’espère que j’aurais déjà trouvé ma voie professionnelle et surtout fondé une petite famille.

Quels sont vos objectifs à court terme ?

Je n’en ai pas vraiment. J’aimerais juste rencontrer la femme de ma vie, malheureusement je n’ai pas l’impression que ce soit réciproque, du coup je me contente de gagner encore et toujours plus d’argent. Parait que ça les attire ! (rires)

Que pensez-vous des réseaux sociaux ?

C’est une très belle révolution. Malgré ce qu’on peut leurs reprocher, on n’a jamais été aussi proches de nos amis qu’on ne l’est aujourd’hui. Comme pour tout il y a des mauvais cotés, mais ça fait partie du jeu et ça ne dépend que de nous.

Que pensez-vous des sites de rencontre ?

C’est très bien pour faire des rencontres, mais ça gâche le plaisir de rencontrer quelqu’un. Tout est fait pour que tu connaisses déjà les plaisirs de l’autre, donc il n’y a plus de surprise. Sinon je trouve ça bien, même si personnellement j’ai du mal… je préfère quand les choses se font plus naturellement.

Quel est le secret de la longévité en couple ?

A part l’amour je pense que l’honnêteté et la confiance dans un couple sont les bases d’une relation. Maintenant je ne pense pas que ça suffise, toutes les relations ne sont pas faites pour durer ; c’est comme ça et ce n’est pas parce que ça se termine mal qu’il faut tout regretter pour autant. Même si c’est dur, il faut savoir apprécier les bons moments passés ensemble et tout ce que la personne a pu nous apporter.

 

Categories
Interviews

Leave a Reply