Interviews

J’ai toujours été intéressée par le fonctionnement humain et la …

Marthe 21 ans licenciée en psychologie

Quel est votre parcours avant de devenir chanteuse ?
Je viens des Antilles, de l’île de Saint-Martin. Je suis venue en France pour les études. Je viens d’avoir ma licence en psychologie. À côté de ça, je fais de la musique : je joue au piano et un peu de guitare, et depuis quelques mois, je chante.

Qu’est-ce vous faites en ce moment ?
Je fait une sorte d’année sabbatique. Pour le moment, je travaille à McDo, depuis peu, en attendant, je vais finir mon Master de Psy l’année prochaine. Cette année, c’est pour économiser et voir ce qu’il y a d’autres à découvrir.

Qu’est-ce que vous chantez ?
Un peu de tout, c’est varié. On peut faire du rap, RnB, de la soul, du rap chantant.

Le pas entre la musique et la psychologie c’est très fin : quel a été ce déclic ?
La musique, j’en ai toujours fait. Depuis l’âge de 9 ans, je joue au piano. J’ai commencé en jouant du classique puis j’ai continuer en apprenant des morceaux en tout genre pop, rnb, soul, etc… La psychologie est venue après, un désir d’aider les gens; plutôt carrière en tant que job fixe, qui se placerai au premier plan entre autres. Et la musique c’est un loisir pour le moment et une passion.

Quel est le premier plan entre la psychologie et la musique ?
Aujourd’hui je ne sais pas encore, mais je pense que la musique a une place plus importante à ce jour.

Quel genre d’enfant était Marthe ?
Une enfant curieuse, dynamique et très sensible artistiquement. J’ai toujours été intéressée par le fonctionnement humain et la psychologie cela dit.

Qu’est-ce que vos profs pensaient de vous ?
Elève sérieuse mais trop bavarde …rire.

Comment vous est venu l’idée de faire de la musique ou du chant ?
J’ai l’oreille musicale depuis petite. Sinon c’est mon frère qui jouait au piano. Je l’écoutais jouer des morceaux que j’aimais bien. Ça m’a inspiré et ça m’a donné envie d’apprendre aussi. Je m’y suis donc mise et j’ai fait une école de musique à Paul Emmanuel School of Music à Saint Martin.

Vous chantez seule ou vous avez un groupe ?
Non je chante en duo avec mon amie Clara depuis quelques mois. Notre style est très varié. On a fait un premier titre avec un ami beat maker qui nous a montré comment il crée ses mélodies. J’ai donc posé quelques notes de bases au piano et il a mis la magie des instruments qui a donner le peps de cette création. Clara a aussi ajouté sa touche d’idées. Au final, cette petite collaboration a donné une prod que nous aimions bien. Ensuite, chacun d’entre nous est parti écrire de son côté sans se consulter ; et le résultat final nous a surpris et conquis par la même occasion.

Comment s’appelle le nom de votre groupe?
On n’a pas de nom de groupe, nous avons juste nos noms d’artiste donnés par nos amis. Moi, je m’appelle Marthy Mc Fly et Clara c’est Peachy, parce qu’elle a toujours la pêche !

Quels sont vos objectifs à court terme ?
Faire plus de musique, écrire deux fois plus et essayer plusieurs styles différents, pour trouver ce qui nous correspond le mieux.

Où peut-on écouter votre musique ?
En ce moment, on y travaille. On cherche à mettre notre single sur diverses plateformes musicales comme Deezer, Spotify, ITunes, et si tout ce passe bien bientôt le clip sur YouTube.

Que pensez-vous apporter de plus dans la musique ?
C’est déjà assez peuplé, nous on fait ça parce qu’on aime, c’est un loisir. Nous nous sommes juste dit, autant le faire sérieusement vu que nous aimons la musique. Mais nous n’avons pas l’objectif d’être connu, ou de devenir célèbre. On fait ça parce qu’on aime, c’est tout. Si jamais ça venais à arriver ce serait un plus. Mais nous voulons surtout donner accès à notre musique, aux gens qui pourraient apprécier ce que l’on fait.

Quels sont les artistes qui vous ont influencé ?
Il y en a bien trop pour tous les cités mais je dirais Ruth b, Olivia O’Brien, Jessie J, Alicia Keys, Ed sheeran, Whitney Houston, Jennifer Hudson et beaucoup d’autres.

Vous souvenez-vous de votre premier album que vous avez acheté ?
Je pense que c’était le premier album de Birdy, Birdy.

Quel est le rôle de la musique dans votre vie ?
La musique est mon exutoire et sert à me détendre, à canaliser mes énergies.

Avec quel artiste vivant ou mort, auriez-vous aimé collaborer ?
Whitney Houston.

Quels sont les pièges à éviter dans ce milieu ?
On commence à peine dans le milieu de la musique. Nous n’avons pas encore été confronté à ce genre d’expérience.

Que veut dire le mot liberté pour vous ? Et vous sentez-vous libre?
Beaucoup de choses, mais la base à mes yeux est de n’avoir aucune contraintes. Et sinon oui en règle général je me sens plutôt libre.

Est-ce que vous voulez être reconnu ou plutôt votre musique ?
Sans équivoque plutôt notre musique.

Qu’est-ce qui vous apporte le plus de joie dans la musique ?
La création de la mélodie et le résultat final du projet.

Faut-il être frustré pour être créative ?
Ça aide beaucoup à la création d’être frustré c’est vrai. Mais il y a aussi nos expériences de vie, qui nous ont marqué le plus. J’écris seulement selon mon vécu, je suis incapable d’écrire des choses imaginaires. J’ai besoin de vivre ou revivre l’histoire que j’écris et de rester dans la réalité de ce que je dis.

Vos chansons parlent de quoi ?
D’amour, de frustration et de nos vécus.

Est-ce que vous vous sentez investie d’une mission ?
Non, quand j’écris, en tout cas aujourd’hui c’est surtout autour du non-dit, si on peut dire ainsi les choses ; et partager mes expériences. Et si ça peut aider certaines personnes tant mieux, ce sera un plus.

Quel est le rôle d’un artiste ?
Exprimer son art par sa personne et inversement.

Qu’est-ce qui vous passionne quand vous écrivez ?
La passion pour la musique, mon vécu, et l’idée du moment sur laquelle j’ai envie de travailler. Mais ça reste toujours autour de la vie et de mon expériences dans celle-ci.

Qui est Marthe aujourd’hui ?
Quelqu’un de curieuse, qui se cherche professionnellement et artistiquement.

Que pensez-vous des réseaux sociaux ?
C’est une bonne chose comme une mauvaise chose: je dirai que ça prend une part assez importante dans la société. Peut-être même un peu trop sous certains angles. Mais je pense que le danger se situe avant tout dans l’intérêt qu’on y porte et ce à quoi on s’intéresse sur ces différents réseaux.

Quel a été votre ressenti la première fois que vous avez habité seule ?
J’avais 16 ans, c’est un sentiment de liberté et d’autonomie, on se sépare des parents, on apprend à faire les choses seule. Je n’ai pas eu le sentiment d’être seule, mais plutôt le sentiment d’indépendance.

Qu’avez-vous fait avec votre premier salaire ?
J’ai investi dans mes projets musicaux, je suis dans une optique d’économie en ce moment. j’utilise mon argent pour mes projets essentiellement, mais je ne manque pas de me faire plaisir aussi. (rire)

Quel souvenir gardez-vous de la première fois que vous êtes tombée amoureuse ?
De bons souvenirs et une leçon de vie en or (joker !).

Quel est le secret d’une longévité du couple pour vous ?
La communication

Quel est le pays qui vous représente le plus ?
D’où je viens : l’île de Saint-Martin.

Comment vous vous voyez d’ici 5 ou 10 ans ?
J’espère que j’aurai fini mon Master de psychologie, que j’aurai mon cabinet de psychologue, que j’aurai mon appartement idéal et que d’ici là on aura sorti notre premier single avec Peachy.

D’où vous est venue l’idée de faire de la psychologie ?
C’est à travers mes expériences et mon vécu, mon entourage et mes amis.

Donc vous êtes à l’écoute des autres ?
Oui assez.

Et vous, vers qui vous épanchez-vous ?
Mes amis, ma famille et la musique.

Categories
Interviews

Leave a Reply